Information

Races de chiens: Scottish Terrier

Races de chiens: Scottish Terrier



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Origine, classification et histoire

Origine: Ecosse - Grande Bretagne.
Classement F.C.I: Groupe 3 - terrier.

Les premiers pedigrees remontent à 1887, année qui marque d'ailleurs le début de la sélection qui a fait du Scottish Terrier (Die-Hard Terrier - Aberdeen Terrier - Scotch Terrier - Broken Haired Terrier) un chien très raffiné. Même aujourd'hui, cependant, cette race conserve des qualités particulières pour chasser les animaux sauvages nuisibles. La musculature puissante de l'arrière-train et la brièveté des membres lui permettent en effet d'être remarquablement rapide dans les chemins souterrains.
Les ancêtres de notre scottie moderne se sont développés dans les Highlands imperméables d'Écosse, où les hommes et les chiens avaient de nombreuses difficultés à survivre dans des conditions environnementales extrêmes: le climat infâme, la terre rocheuse, l'océan glacé et le vent terrible et continu. Pour cette raison, la standardisation de l'esthétique de la race n'a guère suscité de préoccupation, tandis qu'une grande attention a été accordée à la capacité du chien à nettoyer le territoire des nuisibles, des mauvaises herbes et des prédateurs. Cela signifiait que l'endurance, la capacité de s'insérer dans des tunnels impossibles, le courage, la ténacité, la férocité à déchirer la proie, ainsi que la loyauté et l'amitié pour l'homme, sont devenus les traits saillants du Terrier écossais. Dans la seconde moitié du XIXe siècle, avec le début des expositions, le standard de la race a commencé à être établi sur la base des caractéristiques du terrier Aberdeen rustique; plus tard l'esthétique rejoint la fonctionnalité, puis la mode (niée mais indéniable), le snobisme et la passion dévouée des anglais et des américains (qui se consacrent au croisement et aux sélections), conduisent à de nouvelles améliorations du standard.
L'origine du terrier écossais est commune à celle des autres terriers celtiques jusqu'au milieu des années 1800 au moins: pendant des centaines d'années, ils vivaient dans les Highlands occidentaux, mais aussi aux Hébrides, des spécimens de terriers à poil rugueux utilisés pour la chasse. Cependant, les chiens de travail sont restés, et donc la différence considérable trouvée chez les Terriers, comme dicté par les goûts qui prévalaient dans un domaine plutôt que dans un autre. En 1879, le Scottish est présenté pour la première fois dans une exposition, mais c'est en 1881 qu'à l'occasion de la première rencontre organisée à Perth un premier «modèle» du Scottish Terrier apparaît avec une discrète homogénéité de type. En 1882, le premier club de race est né.

Aspect général

Massif, de taille adéquate pour pénétrer dans la tanière, avec des membres courts et un port vif, il donne l'impression d'une grande puissance et d'une activité dans un petit volume. La tête donne l'impression d'être longue par rapport à la taille du chien. Très agile et actif malgré les membres courts. tête longue, mais proportionnée à la taille du chien. Grande truffe, avec la ligne avant oblique vers l'arrière. Les joues ne sont pas proéminentes. Stop léger mais distinct. Dents de ciseaux avec de grandes dents. Crâne presque plat, assez long pour paraître plutôt étroit. Yeux foncés en forme d'amande, éloignés les uns des autres et profondément enfoncés sous l'arcade sourcilière.
Oreilles pointues, portées dressées. Cou musclé, de longueur moyenne.
Poitrine suffisamment large, avec des côtes bien cerclées. Poitrine profonde. Dos proportionnellement court et très musclé. Ligne dorsale généralement droite. Rein très musclé et profond. Épaules longues et inclinées. Il apparaît droit, bien désossé, avec des métacarpiens en tête. Membres antérieurs Cuisses larges et larges. Jambes musclées, bien fléchies au genou. Jarrets forts, bien coudés, perpendiculaires.
Pieds De bonne taille, avec des coussinets plantaires solides. Doigts arqués et étroitement joints.
Queue De longueur moyenne, épaisse à la racine qui se rétrécit vers la pointe, portée droite ou légèrement courbée. Manteau Sous-poil court, dense et doux, poil extérieur très long, compact et rugueux comme des poils. Couleur: noir, blé ou grisonnant de n'importe quelle couleur. les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

Personnage

Chien fidèle et fidèle. Digne, indépendant et réservé, mais courageux et très intelligent. Tempérament audacieux sans jamais être agressif. Un Écossais ne peut voler le cœur que par la qualité de son tempérament et son esthétique extraordinaire. Écrivains, artistes, dames élégantes, présidents et intellectuels ont attiré plaisir et amitié de ce guerrier coriace, auquel vous devrez sans cesse démontrer que vous avez plus de pouls que lui, mais qu'il sera prêt à ralentir son rythme et sa terrible énergie lorsque vous serez fatigué, car il t'aimera même s'il préfère ne pas avoir la main sur lui.
Bien entendu, l'une des difficultés que nous impose ce compagnon est la difficulté de le maintenir en ordre.

NonnaOrsa, femelle Scottish Terrier (photo Chatterie Griduzza par Isa Arletti)

Scottish Terrier (photo du site Web)

La norme

La taille: 25,4 cm. (10 à 11 ins.).
Poids: de 8,6 à 10,4 kg (19 à 23 livres); moyen 9 kg.

Tronc: côtes bien cerclées, qui délimitent un thorax descendu et bien prononcé. Ligne supérieure droite et uniforme. Les reins musclés et profonds relient les côtes à la partie postérieure avec une grande puissance.
Tête et museau: tête longue sans être disproportionnée par rapport à la taille du chien. La longueur du crâne permet d'avoir une bonne largeur tout en conservant l'aspect étroit, presque plat avec les pommettes non proéminentes. Museau fort et profond dans l'ensemble. Crâne et museau de même longueur. Arrêt léger mais bien défini entre le crâne et le museau au niveau des yeux.
Truffe: Grosse truffe. Vue de profil, la ligne entre le nez et le menton semble insaisissable.
Dents: grandes dents avec une occlusion parfaite et régulière en ciseaux, c'est-à-dire avec les incisives supérieures bien appuyées contre les inférieures et perpendiculaires aux mâchoires.
Cou: musclé et de longueur moyenne.
Oreilles: bien définies, minces, pointues, dressées et insérées sur le dessus du crâne, mais pas trop rapprochées. Des oreilles grandes ou larges qui pendent sont très indésirables.
Yeux: en forme d'amande, brun foncé, assez éloignés les uns des autres et insérés profondément sous l'arcade sourcilière avec une expression aiguë et intelligente.
Membres: à l'avant la tête est placée sur un cou musclé de longueur modérée qui fait preuve de qualité et est insérée entre les épaules longues et obliques. Le sternum est bien projeté vers l'avant par rapport aux membres antérieurs qui doivent être droits, avec une bonne ossature jusqu'aux métacarpiens parfaitement droits. Thorax assez large et descendu entre les membres antérieurs sans coudes saillants ni placé sous le corps, remarquablement puissant pour la taille du chien. Fesses larges et larges, cuisses longues et genoux bien fléchis. Jarret court et robuste ne faisant pas face à l'intérieur ou à l'extérieur. Pieds assez grands, avec coussinets plantaires bien développés, orteils bien cambrés et joints. Les pieds avant sont juste plus gros que les pieds arrière.
Épaule: longue et oblique.
Marche: mouvement décontracté et fluide. Les membres antérieurs et postérieurs sont droits et reçoivent une poussée de l'arrière-train. Dans l'ensemble, la nature est dissoute.
Musculature: bon développement.
Queue: de longueur moyenne pour donner au chien une apparence équilibrée. Épais à la racine, il se rétrécit vers la fin. Il est porté droit ou légèrement courbé.
Cheveux: denses, lisses avec deux couches; sous-poil court, dense et doux; le manteau de couverture dur dense et rugueux, tous deux rendent la fourrure résistante aux intempéries.
Couleurs autorisées: noir, blé, grisonnant dans toutes les nuances.
Défauts les plus courants: tout ce qui s'écarte des points énumérés ci-dessus doit être considéré comme un défaut dont la pertinence est directement proportionnelle à sa gravité: enognatismo, prognatismo, déviation de la mâchoire, démarche incorrecte, arrière défectueux, tail cake, mesures et / ou poids hors norme, couleurs du pelage non autorisé, monorchidisme, cryptorchidie.

organisée par Vinattieri Federico - www.difossombrone.it


Vidéo: Évolution de 4 RACES DE CHIENS sur 100 ANS (Août 2022).