Information

Produits typiquement italiens: Lametia DOP

Produits typiquement italiens: Lametia DOP


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Spécifications de production - Lametia DOP

Huile d'olive extra vierge AOP Lametia

Article 1
Nom
L'appellation d'origine protégée "Lametia" est réservée à l'huile d'olive extra vierge correspondant aux conditions et exigences établies dans ce cahier des charges de production.

Article 2
Variété d'oliviers
L'appellation d'origine protégée "Lametia" doit être obtenue à partir de la variété d'olive Carolea présente dans les oliveraies dans une proportion d'au moins 90%. D'autres variétés peuvent contribuer pour moins de 10%.

Article 3
Zone de production
Les olives destinées à la production d'huile d'olive extra vierge de la dénomination de production d'huile d'olive extra vierge à appellation d'origine protégée "Lametia" doivent être produites, dans la province de Catanzaro, dans les oliveraies de la Piana di Lamezia Terme adaptées à la production de huile avec les caractéristiques et le niveau de qualité prévus par la discipline de production, qui comprend, en tout ou en partie, le territoire administratif des communes suivantes: Curinga, Filadelfia (en partie), Francavilla Angitola (en partie), Lamezia Terme (ex Nicastro, Sambiese, S. Eufemia) Maida, S. Pietro a Maida, Gizzeria, Feroleto Antico et Pianopoli. Cette zone est ainsi délimitée par la cartographie 1: 25.000: à partir d'une ligne qui, partant du point le plus septentrional de la mer Tyrrhénienne de la frontière municipale entre Gizzeria et Falerna, suit ensuite, en direction est, la frontière nord de la commune de Lamezia (ex Sambiase, Nicastro et S.Eufemia) et continue, toujours vers l'est, à la frontière nord de la commune de Feroleto Antico, à descendre vers le sud le long de la frontière de Pianopoli jusqu'à atteindre le confluent des communes d'Amato et de Marcellinara (exclues de la zone) et Maida. De cette confluence, il continue au sud-est le long de la frontière nord de la municipalité de Maida, à partir de laquelle il continue, en continuant vers le sud, la limite bordant la municipalité de Caraffa di Catanzaro (exclue de la zone) pour revenir ouest-sud-ouest le long de la frontière sud de Maida (adjacente à celles de Cortale et Jacurzo exclues de la zone) jusqu'à rencontrer le point de confluence des limites municipales de Maida et S. Pietro a Maida. Cette dernière longe la frontière communale exposée sud-est pour rejoindre le point de rencontre avec le territoire de la commune de Curinga et descend vers le sud le long de la frontière orientale de cette même commune. Cette ligne, interceptant la frontière nord de la municipalité de Philadelphie, se dirige vers le sud-ouest en excluant toute la partie située au sud du centre urbain de la même municipalité, située à une altitude de 554 mètres au-dessus du niveau de la mer. En continuant vers l'ouest, la ligne atteint la frontière de la commune de Francavilla Angitola; au point de rencontre avec cette frontière, il franchit la limite orientale en descendant vers le sud jusqu'au quartier de Castellano. De là, à l'exclusion du territoire situé au sud, il continue vers l'ouest en suivant la frontière nord de la Contaredarande, jusqu'à atteindre la frontière sud de la commune de Francavilla. De ce point, la ligne longe la limite sud de la commune de Francavilla jusqu'à ce qu'elle rencontre la limite est de la commune de Pizzo Calabro. De ce carrefour, il monte au nord sur la frontière municipale de l'ouest de la commune de Francavilla pour se replier vers la mer à l'ouest le long de la frontière nord de la commune de Pizzo Calabro jusqu'à atteindre, en continuant vers le nord, le long de la côte de la mer Tyrrhénienne, le point à partir duquel la délimitation a commencé.

Article 4
Caractéristiques de culture
Les conditions environnementales et de culture des oliveraies doivent être traditionnelles et caractéristiques de la région et, dans tous les cas, adaptées pour donner aux olives et à l'huile dérivée les caractéristiques spécifiques.
Par conséquent, les oliveraies dont les sols, d'origine alluviale, sont constitués presque exclusivement de dépôts continentaux récents et actuels, poreux avec perméabilité dans l'ensemble, avec une épaisseur profonde ou très profonde, sableuse ou de texture moyenne, sont à considérer comme convenables. Pour les nouvelles plantes, seules les oliveraies dont les sols sont perméables, profonds, meubles ou moyennement texturés avec de bonnes dispositions, capables de garantir le drainage des eaux superficielles et profondes, sont à considérer comme appropriées. Les plans de plantation, les systèmes de formation et les systèmes de taille doivent être utilisés en général ou, en tout cas, afin de ne pas modifier les caractéristiques des olives et de l'huile. En particulier, en plus des formes traditionnelles d'agriculture, d'autres exploitations avec une densité de plantation allant jusqu'à 400 plantes par hectare sont autorisées pour les nouvelles plantes. La production maximale d'olives / ha ne peut excéder 130 quintaux par hectare dans les oliveraies spécialisées. Pour la culture associée ou promiscuité, les organes techniques de la région de Calabre vérifient la production maximale d'olives / ha par rapport à la superficie d'oliveraie réelle. Même les années exceptionnellement défavorables, le rendement doit être signalé par un tri minutieux à condition que la production globale ne dépasse pas de plus de 20% la limite maximale indiquée ci-dessus. La récolte des olives est réalisée dès le début de la véraison et ne dure pas au-delà du 15 janvier de chaque campagne oléicole. La récolte des olives doit être présentée selon les modalités prévues par l'arrêté ministériel du 4 novembre 1993, n. 573, en une seule solution.

Article 5
Méthode d'oléification
Les opérations d'extraction et de conditionnement d'huile doivent être effectuées dans la zone de la zone territoriale définie à l'art antérieur. 3. La collecte des olives destinées à la production d'huile d'olive extra vierge à dénomination d'origine protégée "Lametia" peut avoir lieu par des moyens mécaniques ou à la main. Le rendement maximum d'olives dans l'huile ne peut excéder 20%. Pour l'extraction de l'huile, seuls les procédés mécaniques et physiques capables de produire des oliques sont autorisés à présenter aussi fidèlement que possible les caractéristiques originales du fruit. Les olives doivent être lavées à température ambiante; tout autre traitement est interdit. Les léolives doivent être broyées dans les deux jours suivant la récolte.

Article 6
Caractéristiques des consommateurs
L'huile d'olive extra vierge bénéficiant d'une appellation d'origine protégée "Lametia" au moment de la mise à la consommation doit répondre aux caractéristiques suivantes:
couleur: du vert au jaune paille;
odeur: fruitée;
saveur: fruité délicat;
score minimum au test du panel: o = 6,5;
acidité totale maximale exprimée en acide oléique, en poids, n'excédant pas 0,5 gramme pour 100 grammes d'huile;
nombre de peroxydes: = 14,00 meq02 / Kg;
K232: = 2,00;
K270: = 0,20;
polyphénols totaux: o = 170 mg / Kg
Les autres paramètres physico-chimiques non expressément mentionnés doivent être conformes à la norme U.E. Dans chaque campagne oléicole, le consortium de protection identifie et maintient, dans des conditions idéales, un nombre approprié d'échantillons représentatifs de l'huile avec une appellation d'origine protégée «Lametia» à utiliser comme étalon de référence pour la réalisation de l'examen organoleptique. Il appartient au Ministre des Ressources Agricoles, Alimentaires et Forestières d'insérer, à la demande des intéressés, des paramétrisations complémentaires de nature physico-chimique ou organoleptique visant à caractériser davantage l'identité de la dénomination.

Article 7
Désignation et présentation
La dénomination visée à l'art. 1 l'ajout de toute qualification non expressément prévue dans cette spécification de production est interdit, y compris les adjectifs: fin, choisi, sélectionné, supérieur, authentique. L'utilisation de mentions géographiques, d'indications géographiques ou toponymiques supplémentaires faisant référence à des communes, hameaux et zones géographiques comprises dans l'aire de production visée à l'art. Toutefois, l'utilisation de dénominations sociales, dénominations sociales, marques privées est autorisée, à condition qu'elles n'aient pas de sens élogieux et ne soient pas de nature à induire l'acheteur en erreur sur les dénominations géographiques et en particulier sur les dénominations géographiques de production d'huiles à appellation d'origine protégé. L'utilisation des noms de fermes, domaines, fermes et la référence à l'emballage dans la ferme oléicole ou dans l'association des exploitations oléicoles de la ferme oléicole située dans la zone de production n'est autorisée que si le produit a été obtenu exclusivement avec des olives récoltées dans les oliveraies appartenant à l'entreprise et si le graissage et l'emballage ont eu lieu dans l'entreprise elle-même. Le nom de l'appellation d'origine protégée "Lametia" doit apparaître sur l'étiquette en caractères clairs, indélébiles avec une colorimétrie à fort contraste par rapport à la couleur de l'étiquette et de telle sorte qu'il puisse être clairement distingué du complexe d'indications qui figurent sur l'étiquette. L'huile d'olive extra vierge à appellation d'origine protégée "Lametia" doit être mise à la consommation dans des récipients en verre ou en fer blanc
d'une contenance n'excédant pas 5 litres, il est obligatoire d'indiquer sur l'étiquette l'année de la campagne de production d'olives des olives dont l'huile est obtenue.


Vidéo: GALETTE DE POMME DE TERRE A LITALIENNE CUISINERAPIDE (Juin 2022).


Commentaires:

  1. Rahman

    Clairement, merci beaucoup pour l'information.

  2. De

    ce n'est pas clair pour moi

  3. Acastus

    Phrase remarquable et il est dûment

  4. Craig

    Je pense que cela n'existe pas.



Écrire un message